Les rues les plus fleuries de Paris

Les rues les plus fleuries de Paris
avril 15, 2020 Gd Graphisme

Les rues les plus fleuries de Paris

Oui, vous êtes à Paris ! Les fleurs s’y épanouissent dans de nombreux quartiers… Amoureux des bouquets ou des plantes en pots, des jardins coquets ou des lierres grimpants, venez découvrir avec nous les rues les plus fleuries de Paris…la visite commence ici !

Jacinthe, tulipe, myosotis, marguerite … Les fleurs enjolivent Paris à chaque venue du printemps, tandis que certaines de ses rues et ses lieux secrets restent verts presque toute l’année ! Une profusion de couleurs et d’espaces végétaux se déploient ici et là, pour le ravissement de tous les promeneurs. C’est sans parler des plus chanceux, qui n’ont qu’à ouvrir leurs fenêtres pour se laisser enivrer dès l’arrivée des beaux jours…

Commençons notre promenade entre les étals du célèbre Marché aux fleurs, niché sous ses abris de fer et d’acier, au cœur de l’île de la Cité. L’opulence et la diversité de ses végétaux nous donne immédiatement le ton : voici un lieu enchanteur d’où rapporter un bouquet ou une plante exotique démesurée, des décors qui en rappellent d’autres peut-être plus secrets…suivez-nous jusqu’à Montmartre, pour une première halte !

Nous y sommes, voici la rue Saint-Vincent dans le 18ème arrondissement : cette rue pavée située entre le Sacré-Cœur et l’avenue Caulaincourt, est ceinturée de murs de pierre où s’agrippe le lierre. Pas un bruit, sinon le chant des oiseaux ou le vent dans l’épaisseur des feuillages. On aperçoit à peine les maisons et appartements cachés derrière cette riche végétation…un peu plus loin, voici les vignes de Montmartre, qui imposent leur jolie symétrie au milieu des pierres anciennes, en attendant la prochaine fête des vendanges !
De l’autre côté de la butte, descendons la rue des Martyrs, ponctuée de grandes jardinières. On peut lever la tête vers les terrasses et balcons filants fleuris par les habitants…des amoureux de leur quartier, cela ne fait pas de doute !

Non loin, près du métro Saint-Georges et de sa place fleurie, nos clients Odile et Jean-François ont pu poser leurs valises il y a quelques mois. Ils nous ont donné de très bonnes nouvelles de leur installation dans ce quartier si charmant : ils adorent ! Leur bien ? Un très beau deux pièces de 42m2, entièrement exposé plein Sud. Avec un budget de départ de 630 000 euros pour acquérir leur pied-à-terre, nos clients se sont laissés séduire par cet appartement douillet, hiver comme été, notamment grâce à son ensoleillement exceptionnel ! Pour le prix de 15 000 euros le m2, ce bien fait partie de la fourchette haute des tarifs du 9ème arrondissement. L’élégante place Saint-Georges affiche des tarifs légèrement plus élevés que la moyenne de 13 000 euros le m2, pour les autres quartiers du 9ème. Certains biens à rénover se vendent encore toutefois à 10 000 euros le m2…des affaires rares, mais encore possibles !

Lors d’un petit détour par la rue Henry Monnier, également située dans le 9ème arrondissement, passons devant la vitrine d’un des plus célèbres fleuristes de Paris : Debeaulieu. Leurs bouquets sont tout aussi raffinés qu’ils peuvent se faire démesurer : à grands espaces, grandes compositions ! Ce pourrait être l’un des slogans de la maison…

Filons maintenant vers le 19ème arrondissement, en direction de la rue Mouzaïa. Tout près des Buttes Chaumont, cette rue a un secret bien à elle : toutes ses rues perpendiculaires sont de petites impasses au charme bucolique soigneusement entretenues par les propriétaires de ces maisons individuelles. Ici quelques arbres, là des plantes en pot, cet enchevêtrement de courettes et de jardins est un émerveillement ! La Mouzaïa est bel et bien un paradis verdoyant, niché au cœur de Paris. Parmi ces superbes quartiers fleuris, il faut aussi compter la Cité des Fleurs, dans le 17ème arrondissement. Cette voie privative du quartier des Épinettes est tout aussi luxuriante que la précédente : palmiers et cerisiers donnent un concert chamarré au-dessus des portails ! C’est sans compter sur le charme des maisons individuelles qui rythment la promenade dans la belle Cité. On dit que le peintre impressionniste Sisley y a habité, et que les talentueuses sœurs Deneuve et Dorléac y ont vu le jour. Un beau présage donc, que de naître dans la Cité des Fleurs !

N’oublions pas de faire un tour dans la Cité Florale du 13ème arrondissement…Tout près du Parc Montsouris, protégé par quelques immeubles modernes, cet incroyable quartier n’est rien d’autre qu’une confluence de rues aux noms de fleurs…Glycines, Iris, Mimosas : à ces doux noms correspondent des ribambelles de maisons, ravissantes, à toits en pente ou aux parements discrets… La vie champêtre à Paris, au milieu de la végétation !

Finissons notre balade avec une pause bien méritée, sur une île un peu différente de celle de la Cité. Montons à bord d’un jardin-péniche…
Le bateau El Alamein, sur le quai François Mauriac (13ème arrondissement), a une coque peinte en mauve ! Et il n’est rien d’autre qu’un jardin luxuriant, d’hiver et d’été, où aller se restaurer. De quoi se recharger d’énergie !

Et vous, quel genre de fleurs aimeriez-vous contempler à Paris ? En grand bouquet dans un séjour splendide, en grands pots sur votre terrasse plein Sud, ou encore dans les feuillages de votre jardin privé ?

Dites-nous tout, on s’occupe du reste… Contactez-nous